17/11/2015

Je ne suis jamais allé à Paris



Agradezolle enormemente a Fraçois Davo, amigo e poeta, a tradución que fixo do poema adicado a París.


Je ne suis jamais allé à Paris.



J'ai entendu chanter sa beauté,

idéalisée...

Ses nuits de bohème

et ses rues peuplées de fées...



Je ne suis jamais allé à Paris.



J'ignore tout de ses parfums

des heures qui se drapent de regards

et de celles qui se dénudent dans le clair obscur

des passages du désir...

J'ignore aussi les pas perdus

qui se retrouvent dans une étreinte

dans l'incandescence froide du fer

-coeur inversé-

qui bat à ciel ouvert.



Je ne suis jamais allé à Paris.



Je sais que tout le sang est rouge

que les larmes brûlent les lèvres déchirées

et que toutes les morts sont inutiles.

D'un sourire ne jaillit que la vie.

Tradución: Fraçois Davo


Fotografía: Juan Carlos López

Ningún comentario: